Tourisme en Corse

Faire un site sur la Corse, sans passion, est très difficile. Sortir de la caricature « continentale » qui présente la Corse comme un repère de bandits, un des hauts lieux de la violence française, une région de magouilleurs où le visiteur est mal reçu et peu aimé, sans tomber dans l’expression d’une passion aveuglante, n’est pas chose aisée.

Premier point : la Corse Bandera di Pasquale PaoliCorse et les Corses sont indissociables, si l’île est aujourd’hui ce qu’elle est, un des très rares rivages méditerranéens encore préservé, elle le doit à la volonté d’un peuple indéniablement attaché à sa terre et porté par ses traditions.

Ensuite, quand vous foulerez la terre Corse n’oubliez pas qu’ici est née en 1735 la République Moderne et que bien avant les autres nations, le peuple Corse souverain rédigea et adopta la première constitution.

Le 22 avril 1755, la deuxieme Constituante Corse proclame avec force des principes qui seront immuables : "le Peuple Corse est indépendant et le bonheur de la Nation doit être assuré par une Constitution. C’est la pensée profonde de nombreux philosophes du XVIIIe Siècle, pour lesquels la Nation s’identifie à la Liberté et au contrat social".

Souvenez vous que la Corse fut un des piliers de l’empire français pendant plusieurs siècles et que ses fils sont morts sur tous les champs de bataille.

La Corse, son peuple et son histoire ne sont pas une ligne droite entre Napoléon et quelques mouvements politiques actuels. Non, c’est un enchevêtrement complexe d’Individualisme et de Solidarité, de Modernisme et de Tradition, de République et de Clanisme.

L'Ile de Beauté